Forum de la guilde MadHouse - Serveur Sumens
 
AccueilS'enregistrerConnexion
La MadHouse est actuellement fermée depuis le 21 Mars 2015. Merci à ses MadHiens, et bon jeu à tous.

Partagez | 
 

 Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ga-lekra
Membre
Membre
avatar

Messages : 2027
Points : 4330
Réputation : -38
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans le 04

Personnage
Classe: Cra.
Alignement :
Niveau:
175/200  (175/200)

MessageSujet: Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.   Lun 10 Juin - 16:38

Bonjour.

Je me nome Ga-lekra, mais je préfère que l'on m'appelle Ga.
Je suis un Disciple de la grande déesse Crâ.
Mon cercle de puissance est 173.

J'ai connu le clan il y a quelques mois, par un ami, habitant à Astrub.
Ils m'en ont parlé avec des étincelles, quelques jours avant de se faire écraser par une troupe de chaffer lanciers. Peu après, je me suis documenté , au temple, en demandant à des gens, et ça m'a donné envie de connaître le clan.
Je suis venu, beaucoup à certaines périodes, peu pour d'autres. Mais les gens que j'y ai croisé m'ont donné envie d'en faire parti.
Apprendre, sous la tutelle d'un membre du clan m’enrichirai.
Je ne nie pas que l'argent des contrats me plairait bien, mais je n'ai pas des kamas dans les yeux.

Qu'est-ce que je pense apporter au clan? Et bien une présence en plus, de l’expérience, de la bonne humeur, et puis épauler les membres du clan présents a l’accueil, et pour finir, de l'aide dans l'exécution des contrats. J'ai pas mal d’expérience en la vie de communauté : je suis dans une guilde depuis ses débuts, environ 9 mois.

Mes défauts...C'est assez difficile pour la bonne raison que je ne connaît pas l'avis des autres. Mais je suis assez souvent fatigué, et un peu Timide.
Pour les qualités, je peux dire que je ne laisse jamais tomber quelqu'un, je suis fidèle (en occurrence au clan).

Je suis née dans la région d'Amakna, je ne sait pas ou. J'ai été élevé au campement des Bworks. Étrange endroit me direz vous, mais ma mère adoptive, une Bworkette dont le métier était de traduire des ouvrages Amaknéens en d'autres dialectes, a été soigneuse avec moi. Je n'ai jamais connu mes parents,
mais je ne regrette pas, elle m'instruisait, comme le feraient des parents normaux.
Mais un jour un événement déchira ma vie.
Un raid de Bonta contre le campement. Les bworks ont été décimés. Les soldats, m'ont recueillis, m'ont appris à me battre, m'ont montrer comment tuer, m'ont tailler pour devenir un commandant.
Je restait avec eux pour une raison, monter en grade, pour avoir accès aux archives, savoir qui avait ordonné le raid.
J'ai découvert plus tard que c'était un soldat de Brâkmar infiltré qui avait soudoyé un ancien chef de la garde, soldat que j'avais tué sans savoir que c'était lui lors d'une mission pour Danathor. Malheureusement, sa mort avait été rapide.
Quelques jours plus tard, j'ai déserté, prétendant prendre ma retraite avant l'heure.





Quelques périodes notables de ma vie.
_______________________________________________________

J'étais tranquillement assis dans une taverne de Brâkmar, en train de faire boire un garde, pour lui soutirer des informations. J'avais de la compassion pour lui...si Oto Mustam apprenait qu'il m'informait, même à son insu, je ne parierais certainement pas sur une promotion.

J'étais attentif à chaque clients qui entraient, personne de bien méchant, jusqu'à ce que Hibélivya, une meneuse de ma guilde entre. J'avais recueilli l’essentiel, mais Amayro en demande toujours trop...
J'ai avalé une potion de camouflage mais ça n’influençait pas les sons...et la je me dit intérieurement "Saleté de Rhube!"
Je connaissais les talent d'Hibélivya, je pris mes précautions et alla au fond de la taverne.
Elle s'installa à la même table que le garde qui continuait de parler maudit soit-il (le garde).
La Xélorette lança un sort ,je ne sait lequel, qui pétrifia tout le monde, et dit.
-Qui que tu soit je te trouverai et t'écorcherai vif, essayons par la.
J'avais deux solutions, l’appeler et me faire repérer, où le laisser me trancher en deux. Je choisis la première option.
-Pssst Hibé.
-Quoi?? Qui es tu et où es tu?
-Galek, dernière table.
-Pourquoi fait-tu de l'espionnage? Dit elle en s'avançant.
-Pour l'argent, et la liberté de ma sœur qui es dans vôtre prison depuis quelques semaines.
-L'argent c'est pas bien, pour ta sœur je peu comprendre.
-Que vas-tu faire de moi?
-Mhhh en temps normal je devrais t'écorcher, mais tu es membre de la Guilde et récupérer ta sœur es légitime...donc je vais t'aider, vas dans ma maison à Frigost et je te l’amènerai.
Elle enleva son sort, les discutions reprirent comme si il n'y avait eu aucune coupure. J'ai avalé une potion et je me suis dirigé vers la maison de mon meneur.
Un peu plus tard, elle arriva avec ma sœur dans les bras. Elle me fit un long discours sur la guilde.
-Ce n'est pas une secte, c'est une seconde famille ou solidarité et amitié sont primordiales, ça passe LARGEMENT au dessus du conflit Bonta/Brâkmar. C'est pour ça que je l'ai sauvé. Elle es de ta famille, nous somme de la tienne, donc elle es de la nôtre.
Ensuite elle appela une amie Éniripsa pour qu'elle soigne les blessures physiques de ma sœur. Pour ce qui es de la torture psychologique, seul le temps pourra opérer.


_______________________________________________________________________________
Il faisait sombre, très sombre, je ne devait pas trahir mon engagement, et secourir ma coéquipière, capturé par ce terrible roublard, Willy-Smity, le fils caché du célèbre Vil-Smiss. Le rapt avait eu lieu dans la lande de Sidimote dans le laboratoire de Brumen Tinctorias, une dizaine de roublards nous avaient surpris par derrière, et avaient jetés des bombes aveuglantes. Je n'ai rien pu faire, j'ai tiré dans le vide en espérant faire mouche, heureusement, une de mes flèches a atteint un fourbe. Mais il était trop tard, elle avait déjà été kidnappée. Quand j'ai recouvré mes sens, j'ai examiné le cadavre, rien a signaler : de quoi faire des bombes artisanales, et une corde. Après avoir pris le matériel dans ma besace, j'ai trouvé de la terre sous ses chaussures, puis décidé d'aller voire une des personnes les plus cultivés d'Amakna : Maj-Ax, dans l'atelier des Alchimistes d'Astrub. Il m'a dit qu'elle venait d'un endroit peuplé de chafers, sans rien ajouter. J'ai décidé de faire cette aventure seul, car c'était une affaire entre Willy et moi.


Il y a des chafers sur incarnam, mais c'est un îlot rocheux. Ensuite vient ceux d'Astrub, mais trop de gens passent par la pour que la planque soit valable. Pour les environs du temple roublard, Vil-Smiss à renié son fils, c'est donc peu probable qu'il se cache dans les cryptes. Le cimetière de Bonta? un mois plus tôt nous avions fait un raid contres les bandits du clan d'Ecaca Ecaca Ecaflip, -je ne peut rien au nom, c'est pas moi qui leur ai donné- des chats extrémistes.

Je reprend mon histoire...
Il faisait sombre très sombre, je marchais dans le noir du tunnel reliant Amakna et les environs de la citée maudite :Brâkmar. J'ai pénétré dans la citée sombre, à l’insu des gardes, grâce a ma maîtrise des camouflages. Pendant une semaine, j'ai volé, pillé tout ce qui pouvais m'être utile, de la nourriture par exemple, et des flèches. Le premier jour j'ai du égorgé un garde, mais il m'a crevé un oeuil, mais heureusement, un ami Disciple d'Eniripsa sous couverture m'a soigné du mieux qu'il a pu, c'est à dire arrêté l'écoulement du sang.
J'ai décidé de laisser ma dragodinde dans un enclos de ma guilde, pour qu'elle ne soit pas blessée.

En arrivant devant le cimetière, j'étais sur d'être au bon endroit, car deux canailles m'ont accueillis à coup de bombes, l'un à fini sans évanouis sans dents et avec son nez fortement endommagé, l'autre est parti en courant, vers l'océan du Sud. Je me suis rapproché du centre. Trois fourbes campaient devant une trappe. J'ai saisi une flèche spéciale : à son bout tenait une fiole contenant un produit assez instable quand il entre en contacte avec de l'air, bref, ce n'était pas leur jour.
Quand la déflagration eut lieu, les bouts des roublards se retrouvèrent éparpillés, sur le coup je n'ai rien ressenti, c'est pour cela que j'en parle avec froideur. J'ai ouvert la trappe a coup de pied, suis défendu en sautant, à partir de la, c'était le massacre, je fauchais les ennemis à proximité avec des dagues trempées dans du venin de scorbut, et les plus lointains avec de jolies flèche également trempés dans du venin pour certaines. Quant il ne resta que moi, debout, seul au milieu des cadavres, les habits tachés de sang, je parcourus des dédales de pièces différentes. Puis, vint la dernière, la seule qui m’intéressait, la raison de mon périple.

Quelle ne fut pas ma surprise, ma coéquipière, embrassait goulûment Willy, sans m’apercevoir. Je suis resté une bonne minute, debout, bloqué devant cette image, qui m'inspirait du doute, de la crainte, de la haine.
Tout d'un coup, elle m’aperçut banda son arc, et tira en rafale, le fourbe saisit ses affaires et s'enfuit dans un tunnel, caché par une tapisserie,la traîtresse essaye de le suivre, mais il fit exploser le tunnel. Elle ragea et continua de me tirer dessus. J'esquivais sans pouvoir l'attaquer : la trahison m’empêchait de pouvoir me défendre.
Plus les secondes passaient, plus je ralentissais. Une flèche m'atteignit, puis d'autres, ma dernière vision, avant de m'être évanouis, est que mon ami disciple d'Éniripsa à lancé une bouteille avec un mouchoir enflammé au bout, m'a pris sur son dos et à couru vers la sortie, un bruit d'explosion a retenti, puis, le noir.

Je me suis réveille 10 jours plus tard, à ce qui parait. Mon ami m'a dit qu'il m'avais suivi, rien de plus, rien de moins.


Depuis que Willy s'était échappé, je ne pensais qu'a une chose : l’anéantir, le faire payer pour ses actes. Mais pour ça j'avais besoin d'aide, quelqu'un en qui je pouvais avoir confiance.
J'avais deux amis, mais indisponibles, car tout deux partis en expédition secrète, en un endroit qui m'était inconnu.
Puis venait les mercenaires, des gens assez cultivés, qui haïssaient les roublards autant que moi...
Mais un de mes problèmes était que ma bourse était juste assez pleine pour me permettre d'acheter de quoi manger pour une semaine grand maximum.
Il ne restait sûrement qu'une personne qui pourrait m'aider, mais je l'avais profondément déçue en trahissant sa confiance en divulguant des informations classées secrètes aux membres de ma guilde : cette personne, c'est Hibelivya, une meneuse de MadHouse. Elle avait toujours veillé plus ou moins sur moi, en me conseillant avec bienveillance. Disciple de Xélor, elle aimait les puissants marteaux. Seul le plus puissant d’entre eux pourrait me racheter à ses yeux.

Tout petit, mes parents me racontaient l'histoire d'un monstre... Une fois éventré, une arme, la plus puissante de sa catégorie, apparaissait au milieu de la carcasse de la bête.
Je me mis donc en quête de ce monstre.


Je ne comprend plus rien, je n'ai aucun souvenir du monstre, de l'avoir rencontré, mais j'ai un marteau à l'allure imposante dans les mains, et je marche vers la maison d'Hibélivya.



*Toc toc toc?*
"Entrez, me dit-elle"
J'ouvris la porte avec prudence.

"Bonjour, je vient pour...
-Vient t'asseoir, me coupa-elle en me montrant le canapé.
-Euh, je suis désolé de te déranger mais...
-Mais quoi?!
-J'ai besoin de toi?
-Ah oui? Quoi? me répondit elle d'un ton sec.
-Tout d’abord, laisse moi te donner ça, dis-je en lui tendant l'arme.
-C'est un marteau qu'a t'il de si extraordinaire..."

Elle le mania avec adresse.

"Il est léger, donc ne peut causer aucun dégât, je te l’abattrais sur la tête tu ne sentirais rien!
-Pour son porteur seulement, pose le sur ce tabouret, et tu verra"

Elle s'exécuta, et le tabouret s'écroula avec fracas

"Mais c'est quoi cette arme! s'exclama t-elle.
-C'est une longue histoire...
-Raconte!"

Je lui ai tout conté.

Je te laisse deux jours pour te préparer, acheter tout ce dont tu à besoin, montre ce mot a n'importe quel commerçant de Brâkmar, ils te front un prix.


Aller dans la citée sombre était simple, un transporteur Brigandin à proximité m'y conduisit, après, égorger les gardes trop curieux était un jeu d'enfant.
Pendant ces deux jours, j'ai acheté des potions de soin, de la nourriture pour moi et ma dragodinde, des flèches de tout type, puis me suis entraîné sur des poutch, au village d'Amakna.

Au terme de ces deux jours, je suis retourné dans la charment bourgade gelée. Après avoir toqué, une voix d'homme me répondit.
"Entre"
Je suis entré, étonné par cette voix. J'ai cherché Hibélivya, mais seul un disciple de Xélor se tenait sur le canapé, à côté de Sithrania, disciple de Sacrieur (jolie fille au passage).
-Qui êtes vous?
-Je suis Hithrandir, le père Sithrania mais tu ne peut pas comprendre. Assied toi sur ce tabouret, je vais tout te raconter."
Je me suis assis, méfiant.

[HRP]J'avais commencé mon histoire avant que Hibélivya devienne Hithrandir [/HRP]

Pendant cette histoire, Sithrania s'était éclipsée en pleurant.
Je suis resté quelques temps silencieux, peiné à l'idée que je verrai plus jamais la petite Xélorette sadique...Puis, la voix tremblotante, j'ai tendu ma main au disciple du dieu du Temps.
-Ravi de faire votre connaissance Hithrandir. Je ne sait pas si vous savez pourquoi je suis la?
-Si, mais comme je te l'ai dit, je n'ai pas bougé pendant un an, je suis rouillé. Mais ma fille est apte à t'aider.
-Et elle est d'accord?
-Oui, elle arrive.
-Je suis prête, on y vas?

Nous sommes partis dans la nuit, après avoir salué son père.

-Quel est le programme? Ou allons ou?
-J'ai repéré quelques mouvements suspects du coté des massifs de Cania.
-Allons-y!

Nous avons emprunté un transporteur Brigantin. Ensuite, en marchant vers l'endroit suspect, nous avons éventré tout ce qui ce dressaient devant nous, Blops, ou Kanigrous.
Arrivés devant une caverne, nous vîmes deux roublards postés devant la grotte.
Sithrania s'élança devant moi sans que j'ai pu faire un mouvement, et dans un tourbillon, brisa le cou du premier, et plia le dos du second.
Tant de violence, d'agilité, de calme, dans un corps de rêve.

-Alors on y vas ou tu attend qui neige.
-Mhh, j'arrive.

Plus on avançait dans le dédale de galeries, plus les truands étaient nombreux. Mais rien ne pouvait m’arrêter dans ma folie vengeresse...Sauf...

-Hey tu les tue tous avec ton arc, laisse moi ceux de droite.

Je lui ai répondu en cillant.
Nous avons continué d'avancer, jusqu'au moment ou un traître est arrivé par derrière, et à planté un poignard dans le dos de Sithrania qui s'est effondré sous le choc.
Je me suis retourné en plantant une dague dans la carotide de ce fumier, puis ai examiné la blessure.

-Elle n'a touché aucun organe vital, bois ça en évitant de trop remuer.
-Ou...ouui...

J'ai tendu un piège mortel , autour d'elle dans un rayon de 10 mètres, pour la protéger. Puis j'ai continué.
Il ne restait plus beaucoup de roublards, et ils n'étaient que très peu entraînés. Une fois les truands sur le côté, j'ai ouvert une porte.
La pièce était vide , il y avait juste un bout de parchemin, posé sur une chaise de bois.

"Si tu vois ce mot, tu a trouvé ma première planque, bravo, je te laisse chercher les autres...en espérant que j'y soit...BONNE CHANCE!!"

J'ai hurlé de colère, et mis le feu au bout de papier.
Marcher en se rapprochant de l'entrée de la caverne, était rageant. Je poussais les corps que je trouvais sur mon chemin a coups de pied.
J'ai aperçu Sithrania sur le côté, elle était évanouie. J'ai évité les nombreux fils du piège, et pris la disciple de Sacrieur sur mes épaules. Puis j'ai continué la route vers la lumière. Erreur : j'avais oublié le piège. Je me suis jeté à terre, mais une flèche est entrée dans ma cuisse. Je l'ai cassée en deux, pour qu'elle ne prenne pas trop de place en dehors de ma jambe, mais ne l'ai pas retiré pour que le sang ne coule pas trop.
Enfin sorti de la caverne, j'ai posé Sithrania contre un rocher. J'ai encoché une demi douzaine de flèche explosives, puis, concentré, j'ai bandé mon arc en direction de la voûte, qui s'est effondrée sur quelques mètres, avec les dizaines de corps inertes.
Une fois le rituel accompli, j'ai repris Sithrania, et l'aie amenée vers un zaap, pour nous téléporter vers le port de Madrestam, et ai marché vers le temple Eniripsa, ou des fidèles soigneurs nous ont soignés. Après les avoir chaudement remercié, eux et la Sacrieur, j'ai continué mon chemin, vers la maison des mercenaires, à Astrub.


[HRP] J'ai déjà posté deux candidatures moisies il y a quelques mois sous le pseudo "gaganico" il me semble, veuillez ne pas tenir compte de ces candidatures périmées s'il vous plait, j'ai changé. [/HRP]

En espérant que ça vous plaira, Ga-lekra.

__________________________


Qui pisse contre le vent, se lave les dents!!!
Revenir en haut Aller en bas
Xx-TaMs-xX
VIP
VIP
avatar

Messages : 2730
Points : 5795
Réputation : 33
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 27

Personnage
Classe: Xelor / Eni / Sacri / Cra / Osa / Panda / Iop / Feca
Alignement : Brâkmarien
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.   Mar 18 Juin - 12:31

Putain c'était toi Gaganico ?! 
C'est pas de moi que tu as recus le message de refus a l'époque? Ca me dit qqch.

Sinon fais attention quand tu inclus qqn dans ton rp nedora, il faut que le mec soit au courant et que ca soit conforme a son rp. Là ca va c'est moi, mais comme je l'ai dis dans un autre poste, certains trucs sont a modifier.

Mais perso je te mettrai un pour si je votais encore chez les Nedoras.

__________________________

Le sage n'accable pas les autres de sa supériorité, il les humilie de par leur impuissance.
Invité est impuissant.
Revenir en haut Aller en bas
Ga-lekra
Membre
Membre
avatar

Messages : 2027
Points : 4330
Réputation : -38
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans le 04

Personnage
Classe: Cra.
Alignement :
Niveau:
175/200  (175/200)

MessageSujet: Re: Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.   Mar 18 Juin - 15:16

Ouais c'était moi...

Sinon ils ont tous mis pour et j'ai réussi l'entretient.

__________________________


Qui pisse contre le vent, se lave les dents!!!
Revenir en haut Aller en bas
Xx-TaMs-xX
VIP
VIP
avatar

Messages : 2730
Points : 5795
Réputation : 33
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 27

Personnage
Classe: Xelor / Eni / Sacri / Cra / Osa / Panda / Iop / Feca
Alignement : Brâkmarien
Niveau:
200/200  (200/200)

MessageSujet: Re: Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.   Mar 18 Juin - 15:55

Hey gg ! T'es donc recrue ! Tu vas prendre qui en tuteur par la suite ?

__________________________

Le sage n'accable pas les autres de sa supériorité, il les humilie de par leur impuissance.
Invité est impuissant.
Revenir en haut Aller en bas
Ga-lekra
Membre
Membre
avatar

Messages : 2027
Points : 4330
Réputation : -38
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 18
Localisation : Dans le 04

Personnage
Classe: Cra.
Alignement :
Niveau:
175/200  (175/200)

MessageSujet: Re: Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.   Mar 18 Juin - 16:26

Je sais pas encors. Mais si Sogao est libre sa srai super.

__________________________


Qui pisse contre le vent, se lave les dents!!!
Revenir en haut Aller en bas
Tehemin
Membre du Conseil
Membre du Conseil
avatar

Messages : 361
Points : 2793
Réputation : 3
Date d'inscription : 13/10/2012
Age : 27
Localisation : Lyon

Personnage
Classe: Sacrieur
Alignement : Brâkmarien
Niveau:
199/200  (199/200)

MessageSujet: Re: Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.   Mar 18 Juin - 16:28

Félicitation!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Candidature pour faire parti du clan Nedora-riem.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [WIP] Truck ork de Cyroul, mais pour faire quoi ??!
» Nedora Riem et Nowel
» Recherche du matériel infrarouge ou wifi pour faire du double écran
» Utilitaire pour faire des listes
» [Projet] Tutoriel pour faire une belle ville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madhouse :: Espace Public :: Bibliothèque [RP]-
Sauter vers: