Forum de la guilde MadHouse - Serveur Sumens
 
AccueilS'enregistrerConnexion
La MadHouse est actuellement fermée depuis le 21 Mars 2015. Merci à ses MadHiens, et bon jeu à tous.

Partagez | 
 

 L'Alliance de la Trisword

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
-Link-(Ex-Taz)



Messages : 422
Points : 2103
Réputation : 3
Date d'inscription : 08/09/2012
Age : 20
Localisation : Noobiland

MessageSujet: L'Alliance de la Trisword   Mer 17 Oct - 14:14

Citation :
Après une journée plutôt ennuyeuse, Link se rendit comme à son habitude au temple de Iop pour prier son dieu, mais ce soir-là n'était pas un soir comme les autres. En effet, Rish Claymore n'était pas au temple et Link, surpris, décida de partir à sa recherche. Le jeune Iop savait où Rish se trouvait, il avait découvert un sous-sol caché qui semblait servir de QG autrefois, un endroit tenu secret... Une fois arrivé là-bas, Link découvrit un message écrit par Rish, accroché au mur :
« J'ai trouvé un livre étrange, je l'ai laissé sur la table, moi je n'ai pas le temps de le lire »
Link s'approcha alors de la table et y trouva le livre en question, sur lequel on pouvait lire en lettre dorée « Trisword ».
Le disciple de Iop passa la nuit à lire et relire le livre pour s'imprégner de son histoire. Puis il décida de réécrire certains passages et de garder les textes originaux dans un lieu secret et bien gardé...




I- Trisword – Qui nous sommes... -I

La Trisword est une alliance créée en l'an 20, alors que des guerres terribles éclataient. Nous étions trois, nous vénérions Iop et nous avions reçu la même éducation; on ne nous apprenait pas à lire ou à écrire mais à manier l'épée, ce que Philygré, Norké et moi-même détestions. Nous avions donc décidé d'étudier en cachette et de partager nos savoirs.

Nous nous sommes tous les trois rencontrés à notre cours de maniement de l'épée. Nous avions alors 19 ans, et déjà des projets pleins la tête. On pensait à créer une communauté, une communauté libre, libre d'étudier, de choisir sa route, une communauté basée sur l'entraide... Malheureusement nous n'étions que trois et surveillés de très près par les chefs de guerres, qui eux
ne recherchaient seulement que des gros bras capables de tuer sans pitié des femmes, des enfants...

Nous nous retrouvions tous les soirs pour en discuter, pour étudier, jusqu'au jour où ce qui devait arriver arriva, un gros musclé idiot qui nous avait suivis nous dénonça à la hiérarchie... On nous obligea à organiser la destruction totale d'un petit village à Amakna. Je ne souhaite à personne de voir ou de faire ce que nous avons été obligés de faire, des familles entières exterminées par... Nos mains et nos épées. Nos chefs justifièrent cette extermination pour la raison que les gens de ce petit village ne voulaient pas fournir des récoltes et de l'argent pour payer les guerres. Les images de tous les gens morts nous resterons à jamais gravés dans nos mémoires, c'est cet événement qui nous a donné encore plus l'envie de lancer notre projet, une alliance bien soudée pourrait peut-être faire changer les choses. C'est d'ailleurs pourquoi dans nos têtes, l'idée de déserter commençait à se dessiner.
[…] Les jours et les nuits passaient, notre envie de déserter se faisaient de plus en plus grande, mais nous étions que trois, trois jeunes contre des milliers de grands guerriers et nous savions ce que l'on risquait si on se faisait prendre; nos têtes tomberaient comme beaucoup sont déjà tombées. Et puis, notre projet n'aboutirait pas, sauf si nous étions soudés, qu'on arrivait à se motiver et que nous partions sur de bonnes bases. C'est alors qu'on se décida à créer une alliance, qui aurait pour but d'aider les gens contre ces brutes de guerriers abrutis, bien sûr il nous fallait une hiérarchie, des recrutements, un QG, un nom !




II- Trisword – Le début de l'alliance... -II

Il nous fallait pour commencer un lieu où nous serions au calme, libre de nous organiser et de nous réunir. Si vous avez découvert ce livre c'est que vous avez aussi trouvé de lieu, notre quartier général. Le nom fut plus difficile a trouver. Les débats durèrent plusieurs heures et, faute de mieux, nous nous décidâmes à nous appeler tout simplement l’Alliance.
Nous devions maintenant nous attaquer au recrutement, mais se fut pas bien compliqué, beaucoup avaient perdu leur famille dans des guerres et souhaiter nous rejoindre. A ceux-là s’ajoutaient des hommes forts, qui avaient eux aussi désertés les milices. Nous étions alors une bonne vingtaine, mais ça ne suffisait pas… Heureusement, nous avions une idée…

De notre temps, une légende faisait rêver les plus grands collectionneurs, trois épées de pouvoir. Il était dit qu’une épée donnait l'endurance, l'autre la puissance et la dernière la sagesse. Les trois réunies conféraient une puissance inimaginable qui, entre de mauvaises mains, pourraient faire d’énormes dégâts...
Iop lui-même les auraient cachées dans un lieu reculé de Brâkmar et seules des personnes à l'âme pure pourraient s'en emparer. Nous ne savions pas si la légende était réelle, mais nous nous devions d'essayer de trouver ces épées, nous en avions besoin pour que notre projet aboutisse.
Nous nous rendîmes alors à Brâkmar fouiller chaque recoin, chaque salle de chaque demeure. Jusqu'au jour où, non loin de la milice, nous trouvâmes une porte cachée derrière un bâtiment. L'intérieur était exceptionnel : de l'or sur les murs, des pierres précieuses partout. Mais ce n'est pas ce qui nous intéressait car au fond de la salle se trouvait une stèle, les trois épées à moitié enfoncées dedans... Et devant cette stèle se tenaient, immobiles, trois gardes au regard étrangement vide, comme s’ils avaient été placés là par les dieux eux-mêmes. Ils nous donnèrent une énigme à réaliser.
[J’ai décidé de ne pas retranscrire l'énigme ainsi que sa réponse, qui sait, elle pourrait peut-être servir un jour ou l'autre... Link]
Alors que nous donnions la bonne réponse et que notre joie éclatait, les paroles de l’un des gardes nous ramena vite à la réalité :
« Maintenant affrontez nous, si vous gagnez, vous aurez les épées, si vous perdez, votre vie nous appartiendra. »
Nous ne pouvions plus reculer, nous devions affronter les gardes et les terrasser ! Malheureusement nous n'avions pas parlé de notre recherche aux membres de l'alliance, certains nous auraient surement trahis. Nous n’étions donc que trois, trois jeunes disciples de Iop face à trois gardes envoyés des dieux... Nous ne pensions pas gagner, pour nous notre vie se finissait ici, nous avions échoué et pire, nous allions mourir... Mais Norké, le plus courageux de nous trois cria avant de se lancer sur les gardes :
« Nous devons le faire ! »
Nous le suivîmes, l'épée à la main, le bouclier dans l’autre, choisissant chacun l’un des trois gardes. Après de longues minutes de combat, deux gardes étaient tombé, leurs corps ayant disparu dans une mystérieuse fumée noire, mais il restait un garde, le plus coriace des trois, et l’un de nous était à terre. Notre persévérance et notre acharnement payèrent puisqu’il finit lui aussi par succomber à nos coups d’épées et disparu dans cette même fumée. Nous étions épuisés, blessés et couvert de sang, mais les épées étaient là, devant nous, elles brillaient. Nous les regardions, sans un mot, puis nous nous regardâmes et après un bref silence, je dis:
« Allons-y, c'est les nôtres maintenant... »

Prenant chacun une épée par la garde, nous les arrachâmes à leur stèle dans un bel ensemble et c’est alors que nous fûmes éblouis par une forte lueur.
[Après une longue réflexion, je pense préférable de ne pas retranscrire la suite de ce passage afin de garder pour moi certains secrets de ce livre. Link].

C’est avec une motivation renouvelée que nous retournâmes aussitôt au QG de l'alliance organiser une réunion d'urgence afin de présenter notre découverte aux membres. Ils étaient euphorique, nous posèrent des tas de questions auxquelles nous répondions tout en essayent de ne pas trop en dire. Puis suivit une longue discussion, à propos des rangs... Les membres votèrent à mains levées et tous nous désignèrent comme meneurs de l'Alliance, sauf un. Un disciple de Cra qui ne voulait pas nous voir diriger l'alliance, alors même que l'avions créée. Il souhaitait un seul meneur qui possèderait les trois épées et guiderait l’Alliance comme bon lui semblerait. Et évidemment, il se proposa comme ce meneur unique. Tous les autres membres, heureusement, s'y opposèrent. Nous décidâmes de l’ignorer et de ne pas prendre un compte cet homme, ce qui fût une de nos plus grosses erreurs et elle couta très cher par la suite...
Un nom s’imposa également de lui-même, la Trisword, un mot provenant d’un ancien dialecte qui signifie a peu près « Les Trois Epées » et qui désigné à plusieurs reprises le pouvoir réuni de ces épées magiques dans la légende.
La réunion se poursuivit et nous continuions à créer les rangs. Il nous fallait des personnes pour nous épauler, ils furent nommés les Sages. Des membres furent chargés du recrutement, car nous ne pouvions pas tout faire : se serait les Recruteurs. Leur rôle était capital, car il nous fallait rester discret dans notre recrutement, si un jour quelqu'un connaissait notre alliance, nous risquions gros. Il fût donc décidé de faire signer un pacte à tous nos membres. Personne ne devait révéler notre existence, sauf à des personnes de confiance qui pourraient éventuellement nous rejoindre ou nous aider. Comme nous n’étions pas très nombreux, aucun autre grade ne fût créé et les autres reçurent simplement le statut de membre de l’Alliance. La réunion terminée, nous retournâmes tous à nos occupations, comme si de rien n'était...




III- Trisword – La chute... –III

Une semaine passa après la réunion, les candidatures nous arrivaient par dizaine, nos Recruteurs étaient surchargés et déjà les rumeurs courraient que les trois épées avaient été trouvées. Nous devions être très prudent pour ne pas attirer les petits curieux, mais malheureusement c'était trop tard : le même disciple de Cra qui voulait être à la tête de l'alliance nous avait trahie, parlant de l’Alliance et des épées a des mercenaires et des bandits. Bientôt l’on vint de toutes les contrés pour se mesurer à notre puissance, pour tenter de nous vaincre afin de ravir les épées. Nous ne dormions plus que d’un œil, de peur qu’on nous assassine dans notre sommeil et nous devions en permanence surveiller nos arrières dans les rues et ruelles pour ne pas tomber dans une embuscade tendue dans le but de nous voler.
Le disciple de Cra ne s’en tira pas non plus à bon compte. Nous le retrouvâmes et plus personne n’entendit jamais parler de lui. Ainsi devait-il en être pour ceux qui brisaient notre serment.

Mais pour nous tout allait mal, les combats s'enchainaient, des têtes tombaient, déjà des membres commençaient à partir pour sauver leur vie, et enfin il arriva le pire... Nous nous retrouvions comme au départ, plus qu'à trois, trois contre des citées entières… Une nuit nous décidâmes de partir. On ne prit rien, seulement les trois épées et nos livres. Un de nous avait lu quelque chose qui nous avait initialement échappé : il existait non trois mais quatre épées, la quatrième étant une épée maléfique. Les parchemins disaient que celui qui la trouverait pourrait contrôler l’âme des morts. Personne ne l'avait jamais trouvé et son existence relevait encore plus de la légende que les trois premières épées. Mais nous avions été capable de les trouver et elles étaient bien réelles, alors cette quatrième épée devait l’être aussi. Et nous avions l’avantage d’avoir des indices glanés au fil de nos lectures sur sa localisation.
[Le passage suivant contient des secrets qui pourraient grandement nuire à la reconstruction et à la survie de l’Alliance, je ne les transcrirais donc pas ici. Link].

Si un jour on nous retirait les livres, ou si on nous volait nos épées, le monde courrait un grave danger. On avait pensé à détruire les livres et d'aller cacher les épées, mais le risque de se faire arracher nos secrets par la torture était réel également… Il nous fallait donc prendre une décision, et la prendre vite. Après quelques jours, nous décidâmes la solution la plus extrême : nous devions mourir. Nous brulâmes les livres et cachâmes les trois épées ; vous trouverez certains indices dans ce livre pour vous aider à les retrouver.

Nous nous sommes rendus une dernière fois au temple de Iop, puis dans un lieu reculé d'Amakna. Alors qu’on se regarde une dernière fois, on se dit que nous avons échoué dans notre quête, que notre aventure s'arrête là. Il n'y a personne pour nous plaindre, personne pour nous pleurer et surement personne pour chercher notre corps. Mais nous espérons qu'un jour notre histoire resurgira, et que de nouveaux aventuriers se lanceront à la recherche des épées, mais qu’ils sauront tirer des leçons de nos erreurs, qu’ils réussissent là où nous avons échoué.

En espérant que ce livre tombe entre de bonnes mains.

Le parchemin est signé de trois signatures
[Après avoir lu ce livre et l'avoir retranscrit, j’ai décidé avec l'aide de Tehemin de reconstruire l'alliance de la Trisword et de partir à la recherche des épées, pour se faire il nous faut dès à présent recruter... Le début d'une grande aventure est annoncé ! Link]
Revenir en haut Aller en bas
 
L'Alliance de la Trisword
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Madhouse :: Espace Public :: Bibliothèque [RP]-
Sauter vers: